Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche

 

La singularité transcendante commence quand un homme, éprouvant en soi une force spéciale de dépassement de soi et d’élévation, refuse les bornes imposées de l’ordinaire qu’il transcende par la culture magistrale et l'expression intelligente de ses facultés et dons. L’homme singulier a des azurs de vastitude et de hauteur qui font de ses cieux, une déroute pour la masse de l’ordre restreint des lois et des structures.   

Dans l’intelligence spécifiante de la sémantique, la langue arbore le mot singulier pour adjectiver ce qui est rarissime voire unique au point d’être synonyme de bizarre et d’original. En effet, ce qui est ordinaire a pour prégnance le nombre, ce que l’on rencontre partout parmi la foule indifférenciée à travers ses individus amorphes sous la forme unifiée des ombres et des reflets du collectif que foulent au sol, les sabots de l’indistinct. L’ordinaire convient aux multitudes qui marchent en rang serré dans l’ordre indifférencié des individus sans relief. L’ordinaire enchaîne les cohues qui - de leur masse apprivoisée par des maîtres et des structures - malgré leur apparent chaos, vivent sous la trique de la symétrie prédéfinie qu’est l’ordre établi.  

L’homme ordinaire dépend de la marche rangée et de convenance où l’indéfini gouverneur anonyme du système qui le détermine, lui dicte ses pas! Effacé et fonctionnel, il ne connaît que des horizons fixes, fixés par les limites de l’ordre bien défini. 

L’homme singulier, lui, déchire les mailles de l’ordre, comme une tempête fendant des voiles, et instaure le désordre de l’inattendu, la flamme insolite de ses créations singulières. Démiurge acharné, passionné qu’il est, lui qui chemine sur les ailes du rêve et fonde le possible par delà les murs du défi, au-dessus des tumultes de l’insipide et du terne de l’ordinaire!

L’homme singulier, en sa singularité transcendante, est une cible de toutes les acrimonies des foules qui caquètent au sol telles des poules prises au pétrin de leur nombre et qui ont oublié leurs ailes, se marchant comme des crabes les unes sur les autres dans le son rauque, revêche de leur platitude caqueteuse et sans envol. L’homme singulier est le sujet préférentiel des détestations vulgaires des populaces et de l’envie des misérables sans essor ni regard pour contempler le sublime sans se mettre à le conspuer de leur rage, une rage hypocrite qui masque leur admiration étouffée par la haine et le complexe! Hélas! C’est un trait insidieux, un vice compulsif des populaces que d’alterner amours et haines sur fond de mesquinerie méchante et barbare! 

L’homme singulier est le phare des splendeurs humaines que chaque humain le moindrement fidèle à son humanité, caresse dans ses rêves secrets, ses songes discrets, et salue comme marque de l’humanité! C’est pourquoi, malgré les hordes viles et serviles, les flots des envieux, les vagues des jaloux et les flux des méchants, l’homme singulier a toujours le petit reste des hommes restés Homme dans la finesse et l’élévation pour l’approuver et prendre avec lui, leur propre envol dans la transcendance…

 

CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

Copyright © CAMILLE LOTY MALEBRANCHE - Blog INTELLECTION -  2016

Politique de Reproduction

Les textes du Blog INTELLECTION peuvent être reproduits, en tout ou en partie, gratuitement, à condition d'indiquer clairement la source http://intellection.over-blog.com/, avec lien actif vers notre site. Dans le cas de la reproduction sur un support autre qu'Internet, la mention de l'adresse du Blog INTELLECTION (http://intellection.over-blog.com/) est exigée

Tag(s) : #Monde du Concept

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :