Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche

 

Ce que j'appelle le juste au pouvoir dans ce texte, c'est tout mode de gouvernance juste parce que faisant primer l'homme sur les horreurs du système économique capitaliste et sur toutes les institutions oligarchiques. Il ne s'agit pas d'un individu sans péché au sens métaphysique ni d'un surhomme au-dessus de toute erreur, juste des hommes de bonne foi, s'étant purifiés de la vile platitude de l'appât primitif du gain, ayant dépassé les délires mégalomanes des oligarques qui se croient une autre espèce qu'humaine avec le droit suprahumain de disposer de l'humanité, de ses ressources en torturant les hommes et les peuples par la paupérisation, la violence directe ou symbolique. Je parle simplement d'hommes construisant et établissant un mode administratif au service des hommes, du citoyen et du peuple et refusant d'instrumentaliser l'État pour écraser les majorités en faveur des oligarchies ploutocratiques qui séquestrent les États. En fait, de tels justes au pouvoir finiraient par mettre fin au pouvoir, une fois qu'ils eussent éduqué le peuple pour que celui-ci assume lui-même son administration sans État et sans classes! 

 

Le juste au pouvoir, pèse soigneusement les voies de la correction à apporter, scrute minutieusement les méthodes du changement à appliquer selon une sagesse du meilleur visant au bien total sans conséquence néfaste non anticipée. Le juste au pouvoir, est révolutionnaire permanent qui peaufine le bien collectif encore et encore pour la méliorativité du présent et de l’avenir.   

  

Dès le départ, disons qu’en société, tout ce qui ravale l’homme est abject, et doit être exorcisé comme incorrect. Nous sommes loin du politiquement correct, loin aussi du maniérisme bourgeois soi disant républicain mais fonctionnant comme les vielles monarchies aristocratiques, qui permet de tout faire, d’être vil et immoral pourvu que la bonne manière soit de mise. Ainsi nos politiciens peuvent coucher avec les crapules cravatées des grandes banques, se prostituer comme ils le désirent avec les ennemis et prédateurs du peuple, pourvu que les élections telles qu’elles sont faites, avec en lice les riches et puissants partis acquis à la cause des ploutocrates, propulsent les démarcheurs des riches à la tête de l’État.

  

Nous abordons ici, la correction comme la vertu politique du juste, qui est de combattre par les idées et le refus actif, le mal quel qu’il soit, que des hommes systématisent contre leurs semblables par les structures sociales. Correction axiologique essentiellement politique et économique, foncièrement contre le correct de lordre actuel dont la rection sociale et idéologique du monde, fait de la vie sociale un cloaque invivable d'inhumanité. Et naturellement, cette correction s’étend dans les relations interpersonnelles entre individus, où, forts des structures, les abus sont courants, dans nos sociétés de prédation multiple, de bourreaux qui deviennent flatteurs selon leur tour; de proies qui sont aussi prédateurs quand elles ont le moindre dessus. En vérité, combattre structurellement le mal, implique aussi de rééduquer les hommes loin de la mécanique  de l’agressivité bestiale qui incite souvent l’animal de chair et de sang à prendre le dessus sur l’Esprit, au point de dénaturer la raison et de créer des rationalités agressantes et criminelles qui justifient voire glorifient le meurtre lorsque la bonne manière y est. Le militarisme conquérant exterminateur constitue un exemple probant de nos dires. 

 

Le juste sait donc que l’extrémisme et l’excès, ces produits de la haine et du fanatisme, aboutissent toujours à d’autres versants, et différents avatars du mal qu’ils prétendent corriger : c’est comme Hitler qui voulait renverser le camouflet du traité de Versailles par la guerre mondiale et ses hécatombes; c’est le gauchiste complexé assouvissant son inculture, et qui, pour renvoyer le bourgeoisisme, prône des révolutions populacières anticulturelles, anti-intellectuelles, en préconisant l’encanaillement populacier général et agressif, sous prétexte que toute culture d’élite, toute intellectualité est monstruosité capitaliste contre le peuple.    

 

CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

Copyright © CAMILLE LOTY MALEBRANCHE - Blog INTELLECTION -  2016

Politique de Reproduction

Les textes du Blog INTELLECTION peuvent être reproduits, en tout ou en partie, gratuitement, à condition d'indiquer clairement la source http://intellection.over-blog.com/, avec lien actif vers notre site. Dans le cas de la reproduction sur un support autre qu'Internet, la mention de l'adresse du Blog INTELLECTION (http://intellection.over-blog.com/) est exigée

Tag(s) : #Monde du Concept

Partager cet article

Repost 0