Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche

 

Le seul sens idoine du renoncement est qu’il rejette toutes les faussetés qui programment et aliènent l’homme en le privant de sa vraie vérité; le renoncement authentique est mouvement de libération intérieure qui affirme la nature véritable de l’humain par l’individu rejetant tout ce qui est contraire à cette nature, lui permettant ainsi d’assumer pleinement son ipséité singulière de personne en situation et en devenir.

  

Renoncer à soi-même et être encore, constitue en tout bon sens, une aberration logique. Le renoncement à soi-même ne se peut et ne saurait être, car l’autorenoncé n’a tout simplement plus d’être, dissout qu’il est au profit d’un autre! Si tu n’existes plus, comment peux-tu être toi-même pour être avec quiconque!? Dans le contexte spirituel, l’appel christique et divin au renoncement au soi aliéné par l’opacité du sensible, réfère au rejet de ce faux soi que le sensible imprime au vrai visage de l’essence spirituelle de l’homme, qu’il macule, accoutre et fait oublier au point de porter l’homme à vivre contre sa propre nature. En fait, c’est un appel à être pleinement soi-même. Dieu qui a créé l’homme pour sa gloire, sans contrainte ni conseil d’aucune part, ne l’aurait tout simplement pas créé selon ce dépouillement du soi divin que j’appelle kénose démiurgique, c'est-à-dire cette sorte d’abandon d’une part de sa Totalité divine à la Création, même si sa Totalité reste mystérieusement inébranlable. En créant l’ange ou l’homme, ces personnes supérieurement conscientes, ces esprits, Dieu a voulu et veut que ce soient des êtres à son image, je veux dire des esprits comme Lui-même qui est esprit, c'est-à-dire des personnes s’affirmant et interagissant avec lui, Dieu, dans l’amour supérieur que seuls peuvent manifester les esprits. D’où, la Volonté de telles créatures d’être avec ou contre Dieu, est fondamentale car Dieu refuse de se créer des ombres ou reflets mais des personnes plénières. Le renoncement au stade métaphysique n’est pas dénégation de soi ni dilution de l’humanité libre de l’individu. Même un géniteur humain, s’il est un homme équilibré, reconnaît que son fils est un être à part entière qui se choisira souverainement. Un tel géniteur, quoique conscient que son rejeton est à 50% son image génétique, ne cherchera jamais à faire de son fils une ombre de sa propre personne car il sait que ce serait du vampirisme parental. Un géniteur humain, le moindrement digne et humain respecte la liberté de son enfant tout en lui apportant les bonnes balises pour l’aider à s’orienter.

 

Pour revenir au renoncement, je dis que l’un des plus grands malaises de ce monde, qui est la déshumanisation, sied à ces renoncements humains sur fond de dénégations sociales, à ces pères et mères de famille tellement déshumanisés qu’ils forcent leurs enfants à renoncer à leur propre être pour devenir jouets du monde infâme tel qu’il est. Quand les parents sont ainsi privés d’humanité et de dignité parentale nous saisissons les causes de la crise d’humanité et de ses sévices d’inhumanité dans la société! Je m’explique, quand la société bombarde le mental des individus de toutes sortes de malpropretés idéologiques matérialistes, leur présentant les objets et l’argent, ces accessoires, soit, incontournables, comme essence de leur être et de l’humain, comme part fondamentale de leur nature, comme ce qui les fait personne humaine, tout en leur apprenant à s’oublier pour obéir à cet ordre du monde ainsi marérialistement conçu, c’est un renoncement à soi programmé par une société anthropocide qui nie et piétine la véritable nature humaine. Si je prends une relation de couple, je ne saurais demander à ma femme de renoncer à ce qu’elle est, si je cherche cette pleine complémentarité affective et sexuelle que la signification même du couple est censée être. Autrement, ce serait un onanisme à deux, une masturbation inavouée plus ou moins promiscuitaire par une paire de tarés mais pas de l’amour.

 

Quand la société capitaliste, grossièrement matérialiste, en son monde abjectement immonde, veut se fabriquer des rouages systémiques, elle appelle au renoncement en dénaturant la noblesse métaphysique, cette consécration spirituelle pour ce plus être qui émane du don de soi à Dieu. Tout renoncement de soi pour lobéissance à lordre du monde conçu par les prédateurs politique et économique est maniplation idéologique. Et, tout renoncement de soi en dehors de celui qui élève et nous détourne du faux, est abomination parce que négation et dissolution de soi par l’esprit perdu se soumettant aux vétilles du charnel, aux ersatz infamants du monde. Ce n’est jamais qu’aliénation ontologique sur fond d’égarement voire de perdition de l’esprit vide, vidé de lui-même. 

 

Le renoncement vrai se moque de toute oblation, il est totalement plénitude humaine exprimée car affirmation de lessence à la fois immanente et transcendante de lhomme, qui est esprit. Le seul digne et juste renoncement est précisément expression assumée de ce qu’est l’humain contre les apparences, c’est le rejet de ce reflet charnel et social auquel le mensonge de la réalité tend à réduire l’humain, c’est l’exigence ferme et intraitable d’être un Homme, une Personne humaine dans la singularité de ma liberté selon la vérité du soi humain, de l’essence humaine qui transcende l’individu.

 

CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

Copyright © CAMILLE LOTY MALEBRANCHE - Blog INTELLECTION -  2016

Politique de Reproduction

Les textes du Blog INTELLECTION peuvent être reproduits, en tout ou en partie, gratuitement, à condition d'indiquer clairement la source http://intellection.over-blog.com/, avec lien actif vers notre site. Dans le cas de la reproduction sur un support autre qu'Internet, la mention de l'adresse du Blog INTELLECTION (http://intellection.over-blog.com/) est exigée

Tag(s) : #Monde du Concept

Partager cet article

Repost 0