Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche

 

Cela me fait toujours sourire d’entendre le ton bon et amical des grands manœuvriers du mal planétaire lorsque survient précisément le résultat qu’ils attendent de leurs propres interventions… Ici, j’évoque les Usa qui, par la voix d’Obama, ont vite déclaré à l'occasion de la mise à l'écart de Dilma Rousseff, je cite « nous sommes aux côtés du peuple brésilien ».   

Les hégémons, empires ou individus de pouvoir, n’aident jamais qu’eux-mêmes, que leur hégémonie. Quand une puissance hégémonique, un empire dit accompagner un pays rival ou travaillant à le devenir ou encore, dans d'autres occurrences, un petit pays dominé, ce n’est jamais qu’une aide à l’autodestruction du rival ou à la dépendance du dominé. L’on comprend pourquoi l’«aide au développement» des pays du sud par les puissances du nord, ne vise jamais que les secteurs de reproduction de leur dépendance et non les secteurs économiques de production endogène ni de « développement» (mot que j’abhorre) je préfère dire de croissance authentique propre.  

Je vois dans tout ce qui se passe au Venezuela et au Brésil, la main d'un empire en décomposition qui refuse ce temps de transition vers un nouveau où il sera imparablement déclassé, surtout en cette Amérique latine considérée comme son arrière-cour, sa chasse gardée coloniale...

Quant au cas du Brésil, cette utilisation de l'une des droites sans doute des plus sales du monde quand on considère le niveau du pays et les misères qui y sévissent, les Usa et leurs alliés européens prouvent clairement qu'ils ont peur du pôle brésilien qui, non seulement a développé une diplomatie suprarégionale alternative de portée géopolitique par les BRICS, mais aussi mène une certaine politique d'autonomie mondiale et une percée diplomatique d'affirmation onusienne, par exemple, l'importance du contingent militaire du Brésil dans la Minustah, mission onusienne en Haïti. Alors disons que, si cette politique propre à cette « gauche » quoique limitée qu'est le parti des travailleurs se maintient et s'étend, elle risquerait d'éclipser une assez bonne part de la prépondérance étasunienne sur le sous-continent sud-américain. Par ailleurs, selon les perspectives, le Brésil est perçu comme un pays qui va dépasser en ce 21ème les puissances européennes telles la France et l'Angleterre, vu ses potentialités économiques et politiques.

Eu égard à tous ces paramètres, que le peuple brésilien se le tienne pour dit, les molosses du nord ne font que commencer de montrer leurs crocs de chaos, de déstabilisation et de manipulation hégémonique par partis et politicards interposés. La terrible récession au Brésil sous Dilma Roussef participe logiquement de cette guerre des Usa contre le Brésil, car il n’y a pas de puissance polaire sans force économique. Nous savons que Lula, malgré son pire écart à droite qui fut de payer la lourde dette brésilienne au Fmi, aura quand même amélioré et assaini l’économie de marché brésilienne tout en amorçant une certaine justice sociale significative pour un pays au capitalisme le plus sauvage qui soit, en favorisant une relative intégration de certains secteurs des masses dans la consommation. 


Le capitalisme et ses déchirements.

 

Chose intéressante pour nous qui rejetons le capitalisme, nous constatons ici que le capitalisme demeure une maison divisée contre elle-même. Dans sa gestation aux siècles du colonialisme, le capitalisme européen naissant a provoqué de terribles guerres intercolonialistes entre les pays colonisateurs. Au 20ème siècle, il a donné lieu aux deux grandes conflagrations mondiales. Aujourd’hui, le capitalisme se remet en scène dans une de ses plus cinglantes trouvailles, la guerre entre le vieux « conglomérat » des quelques puissances du nord groupées autour des Usa contre le reste de la planète en général surtout contre les puissances émergentes Russie, Chine, Brésil quoique elles-mêmes capitalistes…

 

La guerre du nord au sud, une rage impitoyable.

 

Alors que ces temps-ci, les pires ennemis destructeurs de la Libye, précisément ceux qui ont émietté la Libye, les exterminateurs ignobles du peuple libyen, Usa, Royaume-Uni, France organisent cyniquement et ironiquement une rencontre sur les dépouilles qu’ils ont faites de ce pays du Machrek, les mêmes avec leur sinistre politique étaticide contre les pays périphériques, sont en train discrètement de miner le Brésil, pays de l'autre sud, constituant à lui seul un sud autrement grand - qui ne saurait être considéré politiquement comme simplement périphérique - pour le réduire à nouveau en pitoyable agent économique et idéologique des puissances du nord dans l’hémisphère sud!

 

Le nord ne souffre pas de voir un pays du sud pleinement autonome en train de s’ériger en pôle politico-économique et diplomatique, car c’est au stade d’espace de production pour les entreprises du nord que les vieux empires du nord économique assignent tout autre pays non de leur cercle restreint, ce pays fut-il un géant géographique et un état nanti. Après la disparition des deux blocs du 20ème siècle pour un monde brièvement unipolaire, les vocables de tiers-monde ou de quart-monde ayant perdu leur sens sémantique, la logique nord-sud prend factuellement désormais deux pistes de sens, celle de la politique des nantis contre les pauvres et celle du conflit des anciens empires en crise contre les nouveaux pôles géopolitiques.     

Entre l’obsession d’exclusivité hégémonique planétaire et la relativisation du pouvoir géopolitique des vieux empires du nord par l’émergence de nouveaux pôles, le monde contemporain verra de nouveaux modes de guerres, de coups d’État et d’agression interventionnistes spécialement affûtés par ce qu’il convient d’appeler le nord-occident formé par l’empire étasunien et ses riches alliés immédiats contre tout nouveau pôle d’influence établi ou en érection. Une guerre implacable entre le vieux qui entend être planétaire et le nouveau qui se construit à travers une diversification géopolitique des influences dans un monde évoluant imparablement vers le multipolaire.

 

CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

Copyright © CAMILLE LOTY MALEBRANCHE - Blog INTELLECTION -  2016

Politique de Reproduction

Les textes du Blog INTELLECTION peuvent être reproduits, en tout ou en partie, gratuitement, à condition d'indiquer clairement la source http://intellection.over-blog.com/, avec lien actif vers notre site. Dans le cas de la reproduction sur un support autre qu'Internet, la mention de l'adresse du Blog INTELLECTION (http://intellection.over-blog.com/) est exigée

Tag(s) : #Monde du Concept, #Dossiers spéciaux, #articles et vidéos, #Actualité

Partager cet article

Repost 0