Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche

 

La liberté, toute liberté est, faut-il le rappeler ici, la prérogative du choix et l’obligation de la responsabilité, cette exigence morale de répondre de nos choix en les assumant. Une liberté qui choisit sans mesurer l’empan de la responsabilité liée à l’envergure des choix qu’elle fait, court à l’arbitraire ou au déni, tous deux altérations voire aliénations de la souveraineté de la conscience libre. La liberté, tant au stade individuel que collectif (politique, étatique) se doit donc d’être prévention de ses conséquences, prévention imposée par l’obligation morale de la responsabilité. Nous comprenons aujourd’hui l’indécence immorale et criminelle de ces puissances mondiales qui ont pillé et pillent encore le monde, provoquent des guerres en pays périphériques, paupérisent des nations entières, dévorent les ressources planétaires monopolisées par leur oligarchies industrielles et financières mais ne veulent pas voir chez eux les réfugiés issus des pays victimes de leurs forfaits…

 

C’est en tant que modalité de la volonté décideuse qui fait ses choix, les accomplit avec obligation d’en répondre que la liberté fait de l’homme individuel ou collectif une personne morale justiciable, passible du jugement interpersonnel et du verdict institutionnel tel que l’élaborent les procédures des cours de justice. Mais en quoi consiste cette nécessité de répondre de l’action menée, d’assumer les actes posés que nous désignons par le vocable « responsabilité »?

 

La grande oubliée dans les clameurs et de la tenue effective du pouvoir, ce constitutif de la liberté en son sommet de manifestation décisionnelle, est la responsabilité. La responsabilité est la part d’avant jugement qu’impose la liberté à quiconque prétend agir en son nom, pour qu’elle reste libre c'est-à-dire justifiable après coup. La responsabilité prédétermine la mesure de la liberté pour la conscience éclairée qui en use.

 

La liberté commence par la faculté de la volonté, se poursuit par le choix volontaire et sans contrainte dûment pesé par une conscience humaine. Mais le grand défi de ce sujet volontaire choisissant, à cet espace sans contrainte, est de savoir prévoir tous les aspects dépendant de lui, qui découleront de son choix afin d’en répondre comme il convient, quand il en sera temps. Là, après le faciès enthousiasmant de jouissance de la liberté, vient celui du fardeau des retombées. En vérité, ce devoir de répondre des conséquences du choix, est un véritable heurtoir où s’écrasent les vœux de liberté des multitudes d’hommes, d’institutions voire d’États et d’Ordres du monde à qui le déferlement souverain du pouvoir que signifie la condition d’être libre, fait oublier l’obligation. Ah! Responsabilité! Sempiternel défi d'assumation de toutes les conséquences des choix que lon dit souverains et libres!

 

En vérité, la liberté est pour les veules que sont la plupart des humains et des institutions humaines, un terrible et pesant faix par la responsabilité quelle ne manque jamais d'imposer à quiconque y prétend! En politique où la liberté des gouvernants engage le sort des peuples, on voit la terreur que cela implique de ne pas pouvoir prévoir et envisager la réponse à donner pour assumer ses choix devenus souffrances de la nation. Comme ces néocons vraiment cons qui, par leur choix de leur libéralisme économique, ont plongé le peuple étasunien dans le tumulte de la crise de 2008 avec toutes les misères qu’y ont subies certains secteurs de la population. Il y va de même des parents qui choisissent de faire des enfants pour assouvir leur propre instinct de reproduction pour ensuite, en irresponsables, les accuser des problèmes économiques ou autres liés à leur statut de parents…

 

La responsabilité, par ses exigences inassumées, est souvent un lieu de grandes déperditions sinon de la perte même de la liberté. Ainsi, en tant que le premier et plus grand pouvoir de la conscience humaine, la souveraineté de choisir doit être fortement prospective, placée et pesée à travers une téléologie multiple et fine pour prévenir un retour négatif, liberticide. Nous ne sommes libres qu’avec la sagesse de prévenir nos futures obligations de notre liberté. Le choisissant doit toujours se pourvoir d’un regard prospectif juge et critique, tel est le prix de la volonté souveraine qu’est la liberté.

 

En métaphysique, à tout le moins chrétienne, la responsabilité de l’homme est spirituelle et eschatologique, elle consiste en acte de jugement du sens de l’être. Dans le christianisme, l’homme est responsable de sa faculté de comprendre l’appel messianique et l’acceptation du salut en Christ par la foi comme discernement et reconnaissance de la Vérité divine rédemptrice portée par Jésus le Sauveur. L’homme doit répondre et en cela, par sa réponse il est tout entier responsable de son destin supérieur ou de sa propre déchéance. De quoi dire ici, une réponse, celle au salut proposé comme réponse de la responsabilité en tant quattribut de la créature humaine au Créateur.

 

La culture de la finesse du jugement pour juger juste, voilà un aspect fondamental de toute liberté.    

 

La liberté est pouvoir et en tant que telle, elle sait et doit se prévoir elle-même, être prospective de soi, conscience circonspecte de ses projections, c’est-à-dire responsable de son action, sinon elle se corrompt en tyrannie ou aliénation se permettant tout contre la liberté d’autrui ou pire, se retournant contre son protagoniste sous forme de folie ouvrant la boîte de pandore des déviances propres aux pires excès autodestructeurs.

 

CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

Copyright © CAMILLE LOTY MALEBRANCHE - Blog INTELLECTION -  2016

Politique de Reproduction

Les textes du Blog INTELLECTION peuvent être reproduits, en tout ou en partie, gratuitement, à condition d'indiquer clairement la source http://intellection.over-blog.com/, avec lien actif vers notre site. Dans le cas de la reproduction sur un support autre qu'Internet, la mention de l'adresse du Blog INTELLECTION (http://intellection.over-blog.com/) est exigée

Tag(s) : #Monde du Concept

Partager cet article

Repost 0