Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche

 

Je vous présente aujourd’hui, ces quelques faits d’actualité illustrant le profil caricatural du misérabilisme de notre temps; une actualité où, vous conviendrez avec moi, toute la bêtise de la crise du sens qui sévit dans le monde contemporain, est pathétiquement manifeste, burlesquement éloquente.

 

1) Forum de Davos

 

Les sommets internationaux de dignitaires capitalistes sont, comme je le dis toujours, simplement de l’histrionisme politique, car ces gens-là se parlent au téléphone, sont en contact permanents entre eux et avec les gros bonnets de la finance et de l’industrie dont ils sont les démarcheurs. Ces sommets misent donc sur une hyperostensibilité politique qui demeure néanmoins étrangement opaque, car de fait on n’en sait rien que ce que la presse mainstream nous en dit; des sommets superflus qui ne servent qu’à faire impression sur le populo. Quant au forum de Davos ce n’est qu’un opium pour la planète pseudodémocratique, avec un ramassis d'histrions ploutocrates qui vont user de leur indécence de fait comme séduction. Ce forum est une mise en scène psychédélique pour séduire et ravir les pommés en mal de rêves, croyant pouvoir trouver une intégration des masses dans ce qui témoigne de leur ostracisme systémique pérenne.

 

Et, en parlant de Davos me vient à l’esprit ces quelques mots sur le cercle restreint des milliardaires dont d’ailleurs Davos est aussi la scène d’exhibition…

 

Les milliardaires, ces incarnations de l’aberration sociale.

 

L'existence même de milliardaires est une aberration, cela ne fait que prouver l'arriération d'une certaine humanité si infrahumaine qu'elle cherche désespérément de l'être et de la substance dans des symboles, des ersatz de valeur. Nul n'a besoin de milliards pour vivre même dans le luxe le plus fou, nul n'aura le temps d'en dépenser en une vie. Car hormis se payer des biens et services à quoi sert l'argent. Pourquoi l'accumuler aussi massivement? Hélas! Des légions d'insensés tellement nombreux en cette sorte de pataugeoire qu'on appelle société humaine, prêtent si stupidement, si ignoblement un regard d'adoration à ces gens, qu'ils trouvent en leurs comptes gonflés une déification par le vide. Ce qui est triste, c'est aussi l'aliénation des foules qui oublient que ces milliardaires qu'elles idolâtrent, ne font leurs milliards directement ou indirectement qu'aux dépens de tous dans l'économie globale.

 

L'actualité, dans le contexte de Davos, nous met devant la dernière actuelle révolution industrielle, qui tient de la numérisation des transactions financières et commerciales. Si j'en parle c'est parce que c'est le prochain sujet que j'aborde.

 

2) Numérisation en cours de la finance et de nos transactions?!

 

Réf

 

La numérisation de l'activité financière individuelle constitue à raison une source justifiée d’inquiétudes devant le total contrôle des moindres traces de nos vies économiques que cela donne aux autorités.

 

Ma réponse, c’est que la liberté doit s’armer d’imagination pour orchestrer son refus d’être mise à quia…

 

Je refuse de croire que l'imagination de la liberté soit limitée face à celle de la domination.

Face à la numérisation virtualisante des finances planétaires, n'est-il pas possible pour les pays voire des mouvements communautaires de se regrouper par régions selon leur vie économique, créant leur propre sorte de structure financière et bancaire et leur fonctionnement numérique autonome pour échapper au contrôle central de quelques ploutocrates privés des puissances économiques? Vive une vaste multipolarité financière se passant du Fmi, de la banque mondiale et de leurs pareilles... Aux peuples et États de repenser leur finance à l’âge numérique pour contourner le contrôle des oligarques.

 

Iran-Italie : Pudibonderie balourde et intéressée

 

Réf

 

Que Rome cache la nudité de ses sculptures pour accueillir le président iranien, nous pouvons déceler dans quel monde de gesticulations désopilantes nous vivons en plein vingt et unième siècle! Hélas!

Nous avons devant nous, la connerie-pudibonderie hypocrite d'un hiératisme qui veut désexuer l'homme, le prendre comme asexué au nom d'une soi disant religion. Et l'Italie, en s’y prêtant, agit en bon occident, plate, flagorneuse et lèche-semelles dès que l'argent est à l'horizon. Quand vient l’oseille, toutes les redditions sont donc de bon ton parmi nos surhommes vénaux du pouvoir. Triste posture de servitude généralisée où les hommes tuent, se tuent et se prostituent pour l'avoir.

 

Norvège quand l’ineptie politique fait son loufoque idéologique!


Réf

 

Se référer aux effigies d’Hitler et Kadhafi, pour une campagne de santé publique, voilà une idée débile et miséreuse pour dénoncer la dictature! Et dire que nous parlons du gouvernement d’un État moderne, pas d’une tribu analphabète! Hélas! La vilenie sévit aujourd’hui là où on a du mal à l’imaginer! Le populisme culturel allié à la grivoiserie idéologique en propagande sauvage révèle toute la déplorable sécheresse intellectuelle et la grave imbécillité institutionnelle, carrément méprisable à ce niveau étatique. Les peuples devront tôt ou tard se débarrasser des idiots institutionnellement investis pour opérer en leur nom en salissant leur image nationale.

 

Usa, paradis fiscal pour les riches

 

Réf

 

Décidément, les establishments étasuniens vont toujours en deçà du sous-sol des bas-fonds des tares et vices de la vénalité et de la duplicité où on les croit patauger! L'attraction compulsive et putride du pire est vraiment une palme étasunienne inhérente à l’avaricieuse idéologie capitaliste! Quand seul l’argent est le critère intronisé du jugement, ce n’est pas que la justice qui est détrônée, c’est tout l’humain qui est voué à l’ignominie et à la dénaturation.

 

En guise d'épilogue, retour sur le forum de Davos.

 

Davos est la consécration du capitalismre nauséeux qui vampirise les deux tiers de l'humanité. Hélas! nous savons que la prestance reptilienne malsaine, le zèle du déni de certains flagorneurs loquaces et discoureurs médiatiques incongrus - grassement payés - ne manquera pas de trouver justification à la privatisation des biens communs de l’humanité à travers l’insidieuse finance vampirisante des riches. La face du monde est donc la même malgré le cinoche des chefs et des cossus jouant les civilisés, celle de la barbarie écrasant une humanité où le délire de pouvoir par l'avarice, la frénésie de la domination de l'homme par l'homme change ses masques mais garde la même tronche de férocité pour asseoir tyranniquement et impitoyablement une prépondérance économique d'élimination et de paupérisation orchestrée par quelques-uns aux dépens de toute l’espèce.

 

CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

 

Copyright © CAMILLE LOTY MALEBRANCHE - Blog INTELLECTION -  2016

Politique de Reproduction

Les textes du Blog INTELLECTION peuvent être reproduits, en tout ou en partie, gratuitement, à condition d'indiquer clairement la source http://intellection.over-blog.com/, avec lien actif vers notre site. Dans le cas de la reproduction sur un support autre qu'Internet, la mention de l'adresse du Blog INTELLECTION (http://intellection.over-blog.com/) est exigée

Tag(s) : #Monde du Concept, #Actualité

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :