Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche 

 

La confiance au niveau de la foi en Dieu commence par la foi dans la foi. Une circularité de la foi se sachant fondement de toutes les communications de l’esprit de l’homme avec l’esprit qu’est Dieu. Car si la foi arrivait à douter d’elle-même, elle ne serait plus apte à être confiante en Dieu ni à aménager l’univers intérieur indispensable au contact humano-divin.

 

La foi, cet univers intérieur et transcendant de la spiritualité, est la seule voie d’un constant ancrage dans la présence divine par la conscience métaphysique. Conscience métaphysique, éveil intérieur intuitif à la présence divine assidûment entretenu par la prière. La conscience métaphysique croyante se caractérise et se maintient par la prière mentale du subconscient, une oraison intime ininterrompue qui adopte le contact avec Dieu comme primauté de l’activité spirituelle intérieure. Une oraison que la grâce paraclétique de Dieu donne en faveur aux esprits croyant et bien disposés. Oraison qui, à force de rapprocher mentalement l’homme de son créateur, banalise sinon détruit les balayures malsaines que sont le doute, la peur, la crainte, la tergiversation, ces avatars de l’instabilité spirituelle dans ce monde de vicissitudes. L’homme de Dieu, par la prière permanente parvient à se tenir le plus possible en fusion spirituelle avec le Père Immatériel qui jamais ne l’abandonne. Et, quand il chute, quand il pèche, ses moments d’éloignement sont abrégés par le soutien de l’Esprit de Dieu.

 

Foi et confiance, de la certitude transcendante à l’agir pratique immédiat…

 

La confiance est à la foi, la forme pratique de sa manifestation au feu des circonstances de la vie du croyant. La foi véritable en Dieu, comme vivre ensemble de l’esprit qu’est l’homme avec l’Esprit qu’est Dieu, génère une confiance puissante que l’attention humaine à cultiver peut rendre inexpugnable. C’est cette confiance qui poussa Moïse à agir devant l’apparent mur infranchissable de la mer rouge. Comme je le dis toujours aux croyants chrétiens, devant certains obstacles, en certaines occurrences aporétiques de leur existence : seule la foi aveugle voit! Ici l’aveuglement emmétrope qui fait voir par delà les opacités murales des obstacles et brise les cloisons massives des difficultés, c’est la confiance en Dieu.

 

La confiance est l’expression de la puissance de la foi en guerre aux obstacles, car elle obtient de Dieu la Toute-Puissance de vaincre. Face aux écheveaux indénouables de ce monde de confusion, la foi est gage d’orientation divine qui préserve de l’errance et de l’égarement. La prédominance de la confiance spirituelle de la foi, assoit la souveraineté humaine contre la monstrueuse insistance néfaste des pulsions qui semblent imparables; c’est aussi la foi confiante qui défait les suggestions manipulatrices du mauvais et la puissante influence souvent malsaine du grand nombre.

 

La confiance en Dieu fait de la foi un effectif espace vital fusionnel de l’esprit avec l’Esprit. L’homme de foi est conscient de son statut d’esprit incarné, hypostase supérieure incarnée et en route. La foi en tant que mitsein humano-divin, ne s’affermit que par la prière et la culture mentale de la confiance absolue de l’homme en Dieu. Il faut percevoir Dieu, comme Créateur indéfectible qui ne peut ni trahir ni mentir ni abandonner l’homme qu’il a fait à son image uniquement par Amour. Seule la confiance en l’Amour et l’Omnipotence de Dieu prévient et surmonte les heures tumultueuses, intempestives des souffrances pour nous conduire vers les berges de la victoire et le havre de la félicité. La foi est l’ancrage dans la Présence divine par l’attention éveillée et fixée sur la face bienfaitrice et paternelle de Dieu.

 

La confiance totale est la condition de la puissance active de l’énergie suggestive de la foi spirituelle agissante qui métamorphose les faits et donne au croyant le pouvoir d’obtenir des résultats contre des obstacles présentés infranchissables. C’est cette foi de confiance qui nous fait transporter les montagnes et marcher à pieds secs au milieu des mers dans le cours de nos vies quand surviennent insistants des blocages et défis à priori insurmontables. La foi confiante est la voie du pâtre qui nous crie : « tiens toi tranquille pour recevoir aujourd’hui, la délivrance que l’Éternel te prépare et t’apporte».

 

La confiance de la foi est le retour de la foi sur elle-même, circularité accomplissante de la foi comme fondement spirituel de notre participation à la divinité où Dieu est le dispensateur infaillible qui nous pourvoit en tout.

 

La foi est un don, le principal don spirituel car base de tout l’édifice de la spiritualité, qui ne se manifeste que lorsqu’une conscience est assez spirituellement attentive et sensible pour être en contact intérieur avec Dieu. Ainsi que le dit le Christ, là, dans le domaine strictement spirituel, c’est à celui qui a, que Dieu donne, celui qui n’a pas la foi ne recevra point les autres dons spirituels qui sont en fait tous, des niveaux supérieurs de la foi, des variations de la manifestation de la foi vivante et ardente. Ainsi, privé de ce moteur essentiel à toute croissance spirituelle qu’est la prière de la foi, la ferveur flambante de la confiance en Dieu, lincroyant, le dubitatif titube dans l’autofreinage. La faveur divine exigeant foi et persévérance, lesquelles sont soutenues et accordées par Dieu aux esprits qui croient en Lui, ne saurait se donner au vide de confiance ou au scepticisme. 

 

CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

 

Copyright © CAMILLE LOTY MALEBRANCHE - Blog INTELLECTION -  2016

Politique de Reproduction

Les textes du Blog INTELLECTION peuvent être reproduits, en tout ou en partie, gratuitement, à condition d'indiquer clairement la source http://intellection.over-blog.com/, avec lien actif vers notre site. Dans le cas de la reproduction sur un support autre qu'Internet, la mention de l'adresse du Blog INTELLECTION (http://intellection.over-blog.com/) est exigée

Tag(s) : #Monde du Concept

Partager cet article

Repost 0