Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche

Tsipras et sa démission annoncée

 

L’actualité de cet été où la Grèce de Tsipras est à la proue des nouvelles et coups de théâtre, nous donne à voir une plongée abyssale dans l’insignifiance politique où l’incohérence voire la désarticulation idéologique incarnée par la flaccidité de Tsipras ajoute à la désignification propre à notre temps de dictature financière des puissants effaçant les faibles. Tsipras nous aura montré toutes les métamorphoses de l’histrion sans conviction: fanfaronnade résistante, appel au peuple, référendum pompeux, mépris du vote référendaire, abandon de la ligne de son parti, soumission servile à l’Europe, démission démagogique après avoir engagé son pays au pire... Rien ne peut être plus vertigineux comme enchaînement de faits, véritable cascade d’imbroglios politiques…

 

Comme un sous-vêtement flasque tombant des hanches, l’inexistence de conviction de Tsipras aura contribuer à faire choir l’élu politique plus bas que le larbin de cour. Sans conviction, l’homme, à fortiori l’homme politique est privé de détermination, devient un autodéchu; c’est en fait comme se suicider autrement, se faire voir néant de soi après avoir affirmé sa substance que l’on abandonne et trahit par pusillanimité, par pragmatisme aveugle ou complexe d’infériorité. Vu la nouvelle tournure de la chose politique grecque, nous en sommes à nous demander quel Diogène politique moderne contemporain brandira une lanterne diurne de la juste raison contre les ténèbres politiciennes qui obscurcissent le pays-berceau de la rationalité occidentale!

Le drame nord-sud et les migrants

 

 

L’afflux des migrants avec tous les problèmes matériels et moraux que cela implique, ajoute un cran critique à la condition de fracture grave et multiple entre les humanités du nord et du sud, ces parts du monde que je nomme alterhumanités vu le décalage qui affecte les niveaux de vie et conditions d’existence déterminant simultanément plusieurs âges et diverses catégories de mondes à ce que nous appelons le monde. De l’écrasement économique et de la dislocation de l’histoire des suds volée par le nord, ce, n’en déplaise aux imbéciles négationnistes qui refusent de l’entendre, la terre est aujourd’hui, le théâtre d’un curieux retour de l’effet sur la cause. Alors que l’invasion européenne a déferlé sur l’Afrique et le reste du monde aux siècles antérieurs, conquérant, expropriant tout ce qui est aux autres ethnies jugées proies naturelles par les puissances coloniales européennes; aujourd’hui, alors que les puissances occidentales font des guerres de destruction étatique comme en Libye, en Syrie ou en Irak, emportées par la vague de l’ordre du monde fixé et imposé par l’Europe et ses descendants partout sur la planète, certaines des ethnies qui subissent l’écrasement de leur pays, envahissent à rebours les espaces de leurs conquérants comme pour leur faire partager leur malheur dont l’Europe est loin d’être étrangère, à défaut de connaître, eux, un peu du bien-être du nord. Bien-être d’où l’Europe et ses descendants ont toujours exclu les autres que pourtant, les oligarchies européennes et leurs colons envoyés, ont paupérisé en faisant main basse partout sur les ressources naturelles, maintenant une main d’œuvre de travailleurs esclaves succédant aux littéraux esclaves des siècles précédents, tout en déterminant impérialistement la politique de ces pays mal famés, téléguidant leurs partis politiques soudoyés, leurs leaders stipendiés et un mode financier subvertissant, vampirisant leur économie.

 

La boumerang de l’horreur et des misères humaines n’épargnera plus jamais l’Europe dont on peut subodorer l’autre guerre à venir qui sera de détruire les populations et de décimer démographiquement les suds. Ceux qui répètent bêtement que la terre est trop peuplée, sans le savoir, appuient certains extrémistes des establishments riches du nord qui, précisément, diffusent depuis quelques décennies cette propagande. Nous devons, en effet, nous attendre à la résurgence de pandémies très meurtrières, à l’avènement de cruelles guerres régionales, à des vaccinations capables de stériliser les vaccinés à leur insu, de terribles génocides divers affectant les populations des suds. Car les monstres du nord voulant avoir la « paix » avec les pauvres, ne se laisseront pas faire… Il n’y a pas de redondance insistante d’alertes sans aucun fondement réel, et, une vague alarme venant d’officiels, est parfois un code à déchiffrer que nous envoient des gens bouleversés de ce qu’ils savent mais que leur position leur interdit de dévoiler clairement. Quand courent toutes les rumeurs médiatiques actuelles d’épidémies imminentes comme une fatalité, méfions-nous de ce qui se prépare en coulisse. Pour nous, cela va de soi, ceux qui conservent le capitalisme pour profiter de leurs semblables paupérisés, grugés jusqu’à la réification, n’hésiteront point de les égruger et de les exterminer pour maintenir l’ordre du monde qu’ils définissent.

 

Deux voies, l’une et l’autre radicalement opposées car l’une humaine et l’autre criminelle, sont envisageables comme issues à la crise des migrants. La perspective humaine serait le changement politique radical du nord orchestrant la refonte du système économique mondial pour intégrer les pays exclus par l’ordre actuel; l’autre voie, effroyablement exterminatrice à la Hitler, irait vers le massacre des populations de « mauvaises races et couleurs » pour dépeupler les pays producteurs d’« envahisseurs migrants »…

 

Loin des faux prophètes systémiques qui vaticinent comme le font souvent les idéologues, loin même de prophétiser en propre il s’agit pour nous de faire simplement de la prospective critique et rationnelle… Sachant à la lueur de l’histoire que les establishments opulents ont la manie criminelle d’organiser des guerres et toutes sortes d’hécatombes, nous disons à tous, prenons garde!

 

Que les hommes de bien de tous pays et toutes ethnies prennent garde car la crapulerie criminelle exterminatrice n’a pas encore quitté les réflexes des sphères de pouvoir des prédateurs de ce monde!

 

Gare à quiconque naïvement croit que les monstres d’aujourd’hui sont plus sains ou plus humains que leurs prédécesseurs des siècles passés!

 

CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

Tag(s) : #Monde du Concept, #Actualité

Partager cet article

Repost 0