Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche

 

En magnifiant en grande pompe l’héritage de Napoléon à l’occasion de la commémoration de Waterloo qui fut pourtant l’une de ses deux plus terribles défaites, l’autre ayant été celle infligée à Saint-Domingue par le titanesque génie militaire haïtien, nous citons le général Dessalines qui a vaincu le colonialo-esclavagisme français et porté le plus terrible coup à ce mode d’être emblématique de la barbare civilisation occidentale imposé partout où l’Europe régnait, l’Europe contemporaine s’est littéralement fourvoyée dans les méandres fangeux de cet aspect de son passé sans autre gloire que les crimes de ses conquêtes racistes et colonialistes dont elle garde bien des traits dans ses insidieux rapports avec les anciennes colonies, les suds en général dans son statut de nord économique.

 

Napoléon, pour revenir à ce déviant des Lumières, est une honte de l’espèce humaine, un fatras idéologique incarné, assemblant en son mental putride et son comportement agressif, toutes les pourritures du racisme, de l’extermination raciale et des guerres d’asservissement des peuples. Il ne s’agit pas de nettoyer l’histoire mais d’affranchir le présent de ses miasmes pseudo glorieux afin de construire un monde libre axé autour d’une axiologie à prépondérance humaine plutôt qu’impériale. Napoléon a d’ailleurs connu tous les principes des droits de l’homme au crépuscule des Lumières qu’il a précisément éteintes, enrayant toutes les clartés idéelles du 18ème par sa ténèbre colonialiste et esclavagiste.

 

On radote sur ce que Napoléon a laissé à l’Europe pour le louer, mais Hitler dont la guerre a porté le développement de la science et de la technologie au pinacle, ne serait-ce que pour le combattre, sans oublier la propulsion de l’Allemagne post-hitlérienne au sommet de l’Europe à genoux devant elle, elle devant qui, une certaine France si arrogante par ailleurs, est comme complexée se jugeant elle-même seconde après cette dominatrice : seconde politiquement, seconde intellectuellement, seconde économiquement… Hitler serait-il justifiable parmi les allemands et autres germaniques pour cela! Et si j’aborde le cas de Staline, l’homme qui sépara le monde en deux en y fondant un bloc contre l’occident! Malheureusement nous connaissons les sauvageries despotiques de certains régimes staliniens nés de ce bloc, même si le bloc de l’ouest mené par les Usa ne fut guère meilleur et était même pire à certains égards vu les misères matrielles sans secours de lÉtat tandis que quasiment toute l’Amérique sous obédience étasunienne puait de dictatures sanglantes et rétrogrades au service des Usa. Les brutalités du stalinisme lui-même en Union Soviétique dont les occidentaux font la pire des horreurs via leur condamnation, n’enlèvent rien à la superpuissance militaire que la Russie actuelle incarne grâce à Staline. L’héritage industriel et militaire de Staline est ce qui permet l’existence aujourd’hui d’un Poutine qui peut orchestrer un tant soit peu d’équilibre mondial, grâce au statut militaire russe d’origine stalinienne. Sans l’héritage militaire stalinien équilibrant le monde, j’imagine mal la révolution cubaine, la résistance victorieuse du Viêtnam pour ne citer qu’elles. Mais nul, ni vous ni moi, n’aurait l’idée d’exalter éhonté tout le stalinisme… Encore que le stalinisme fut le mésusage d’un rêve altéré, d’une idéologie de libération déviée alors que Napoléon n’aura été qu’un vil personnage voulant être dieu et le bonapartisme, un horrible cauchemar planifié par un gendarme crapuleux, un mégalomane immonde.

 

L’Europe, vulgairement, honore Napoléon, car elle a besoin de cette sanie historique au verbiage justificateur pour continuer le colonialisme en l’étoffant à travers l’étamine moderne des proclamations sur le passé dont la gloire si sale a si souvent trempé aux inavouables ignominies criminelles des hécatombes, des génocides, des mutilations, des déportations…

 

Peuples du monde, crachons sur Napoléon, ce fut un monstre immonde contre les peuples. Cessons de croire à l’image d’Épinal de magnification d’un bandit officiel de l’histoire. Conspuons l’histoire manipulée et instrumentalisée que façonnent les idéologues occidentaux pour l’occident voulant se héroïser par ses criminels, ses ennemis de l’humanité portés en apothéoses par ceux-là qui ne cessent d’agresser les peuples, de détruire leurs pays et d’en faire des matrices derrants et de migrants sur qui ils jettent leur bave venimeuse comme si la fracture nord-sud n’était pas lourdement imputable à leur impérialisme, leur bellicisme contemporain.

 

Peuples européens et amis de la liberté de par le monde, prenons garde des élites et idéologues occidentaux falsifiant, instrumentalisant l’histoire, car quand des prédateurs planétaires, accapareurs d’État falsifient le sens de l’histoire, ils le font pour subvertir les possibles du présent tout en brisant les projections libres et souveraines de leurs proies idéologiques sur le futur. Napoléon n’est grand que pour des bellicistes qui aiment les conquêtes, les esclaves, les colonies par délire impérial. Rêver anachroniquement d’expansionnisme impérial en dit très long sur le stade actuel d’humanité d’un certain occident contemporain!

 

En temps de crise, lorsque les idéologues impériaux n’ont plus d’autres propositions, c’est le nationalisme et en l’occurrence de l’union européenne, le supranationalisme sur fond d’histoire de conquête qu’ils servent aux foules populacières en guise de glorification de leur aberration systémique. Là, le retour au chauvinisme bête sans vergogne semble aller de soi pour masquer la putréfaction généralisée des structures politico-économiques.

 

Honnis soient tous les conquérants agresseurs qui envahissent pour imposer leur empire, honni soit Napoléon de toute référence sérieuse à l’authentique gloire historique des bienfaiteurs de l’humanité!

 

Que Napoléon soit à jamais assigné aux cloaques de son histoire de mégalomanie meurtrière où ses plus hauts faits d’armes furent pour l’esclavagisme, le racisme, le colonialisme, la haine de l’humanité!

 

Démythifier les sagas factices où les héritiers d’une idéologie nationaliste ou supranationaliste qui consacre une prétendue mission dominatrice à quelques monstres imbéciles s’imaginant supérieurs; démystifier les fausses anamnèses d’un passé instrumentalisé par l’idéologie néocolonialiste de ceux qui, précisément ne font l’actualité, cette histoire en cours au présent, qu’à coups d’agression des suds, voilà la mission de l’analyste lucide et de tout ami de la liberté... 

 

Il nous faut penser un internationalisme de solidarité des peuples de tout l’écoumène contre les nationalismes et supranationalismes mesquins des empires...  

 

CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

Tag(s) : #Monde du Concept

Partager cet article

Repost 0