Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche

 

L'homme de la civilisation doit retrouver sa nature pour dépasser les tares exhibitionnistes d’une société histrionique qui conspue le substratum! 

 

Il est dans le mode comportemental de la société de consommation, un exhibitionnisme social où l’individu est condamné à n’être que reflet des tares systémiques, ombre de ses propres autonégations au pied du trône des apparences et rôles à jouer pour la société. La posture de l'individu pressuré est celle du conditionné en instrument social, selon les attentes de classe. Quand je dis autonégation, j'évoque cette sorte de suicide systémique d’une humanité renonçant à toute élévation, reniant toute essence et se rabattant sur les banalités du faire semblant collectif. Comme si - à force de paraître et de singer quelque importance par les apparats - la vérité de l’essence humaine niée, refoulée par la culture de l’esbroufe où les vétilles de la consommation sont faites attractions suprêmes, pouvait être réhabilitée et renaître au gré des banalités de l’orgueil social introjecté par l’individu!

 

Le rapport de l'homme aux grands rendez-vous existentiels est passablement altéré par la vanité ostentatoire et l’excentricité du faire voir. Il faut dire que le vidage de l'humain de toute hypostase spirituelle, a fait de l'individu en nos sociétés du vide, un animal plus ou moins évolué, chose à laquelle une certaine idéologie pseudo-scientifique à connotation évolutionniste contribue d’ailleurs, largement. Les églises et leur religion cérémonielle de pompes pour flatter les riches, n'ont guère fait mieux du temps de leur préséance.

 

L'homme conscient de sa nature d’esprit, sait que la naissance, l'amour, la "mort" n'ont point besoin des cérémonies onéreuses dont on les affuble. Là, il incombe aux foules de devenir humaines pour désapprendre l'apparat et retrouver le substratum.

 

Pour que l'université de renom cesse d'être substituée à la vérité du savoir, que les titres et diplômes ne soient plus une cachette pour ignares scolarisés, que le mariage arrête d'être tributaire de pompes nuptiales par formalisme social, que l'amour d'un être envolé ne constitue plus une occasion pour les grimaces d'hypocrites vaniteux s'exhibant par surenchère de rites funéraires..., il faut une renaissance aux essences, un effort dans l’humanité! La vanité cérémonielle et les singeries ostentatoires mensongères ne prévalent que pour les spirituellement morts, les choses animées de l’idéologie du paraître.

 

Nous sommes devant la face hagarde d’un monde de surfait en ses apparences sans référent qu’elles-mêmes où les superficialités en surface doivent faire oublier l’abysse sombre des vacuités existentielles. Monde factice, inessentiel et mangeur de toute substance…

 

L’une des plus criantes misères d’un quelconque ordre du monde et de ses produits, fussent-ils prétendument « humains », c’est d’être sans repère, c’est de se savoir ombre et absence malgré simulacres et simulations, ayant dénaturé tout paradigme tout en feignant bêtement se les restituer par des ersatz extravagants et exhibitionnistes.

 

CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

Copyright © CAMILLE LOTY MALEBRANCHE - Blog INTELLECTION -  2016

Politique de Reproduction

Les textes du Blog INTELLECTION peuvent être reproduits, en tout ou en partie, gratuitement, à condition d'indiquer clairement la source http://intellection.over-blog.com/, avec lien actif vers notre site. Dans le cas de la reproduction sur un support autre qu'Internet, la mention de l'adresse du Blog INTELLECTION (http://intellection.over-blog.com/) est exigée.

Tag(s) : #Monde du Concept

Partager cet article

Repost 0