Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche

 

Il est deux modes de méditations qui sont l’une intellectuelle et l’autre, spirituelle, fonctionnant comme activité mentale de l’homme en rapport à l’être, respectivement en tant que sujet profane et comme part de la piété.

 

1) La méditation intellectuelle consiste en la posture solitaire du penseur sadonnant à lobservation idéelle cognitive souvent descriptive du monde ou d’un étant du monde.

 

2) La méditation spirituelle réfère, quant à elle, à la sphère du cultuel en tant que rapport au divin. Ce mode de méditation est soit cogitante, soit non cogitante, auquel dernier cas, elle est dite transcendantale.

 

Méditation intellectuelle

 

La méditation intellectuelle, activité mentale cognitive, est le stade inaugural du rapport à un sujet mentalement posé et observé pour intellection. La méditation diffère de l’objectivation objectivante qui est scientifique, par où la science pose simplement en objet une chose bien matérielle ou factuellement palpable pour l’étudier et enrichir le savoir en en tirant des lois pérennes. La méditation passe par une objectivation subjectivante en tant qu’elle comprend son objet d’étude comme un sujet à explorer sur lequel pense le sujet humain s’y penchant par le questionnement. Ce qui veut dire que seules les choses anthropologiques, théologiques et cosmiques la concernent. Car la connaissance des choses matérielles prises dans leur matérialité, sied au domaine strict de la science alors que la méditation s’intéresse au fait anthropologique, à l’activité humaine comme entendement questionnant et sachant. Ainsi, là où la science interrogera le cosmos physique, la méditation questionnera, via l’entendement actif du penseur méditatif, le cosmique en termes de sens de l’univers, de la place de l’homme si petit face au gigantisme de l’univers, du problème du déterminisme généalogique et eschatologique de l’univers et de l’homme, de la signification des attributs humains et des essences cosmiques.

 

La science quantifie le réel dans un rapport à l’évidence alors que la méditation qualifie le possible et fait apparaître le probable en affirmant en certitude subjective le subtil voire l’intangible éprouvé intérieurement…

 

La méditation intellectuelle est le stade de la prise de contact avec l’objet de la pensée visé comme sujet à connaître. Là, la méditation constitue la clé d’ouverture de toute pensée profonde qui veut mettre l’entendement en connaissance d’un sujet. D’où, nous la saisissons comme le premier palier de la construction trilogique de la pensée dont les deux autres par ordre progressif sont comme nous l’avons déjà précisé ailleurs : la réflexion qui approfondit les saisies de l’activité méditative et la cognition qui synthétise, parachève méditation et réflexion par élaboration finale de l’idée.

 

Méditation spirituelle cogitante ou transcendantale.

 

Pour évoquer les deux champs méthodiquement opposés de la méditation spirituelle, il est essentiel de remarquer que ce sont deux aspects de la transcendance car toute spiritualité est par essence transcendance c'est-à-dire projection de la conscience dans l’au-delà du réel banal et profane. Donc, nous pouvons dire qu’il est une transcendance pensive et une transcendance impensive au niveau de la vaste catégorie qu’est la médiation spirituelle.

 

Méditation spirituelle cogitante.

 

La méditation spirituelle cogitante, est la démarche discursive du méditatif pieux. On la rencontre dans le champ du théisme où la méditation est discours usant de l’interrogation pieuse pouvant utiliser toutes les ressources intellectuelles et culturelles (philosophie, mythologie, philologie, théologie) dans une perspective interprétative de la parole divine et des écrits sacrés mais aussi de tout ce qui peut favoriser la ferveur adorative. La méditation spirituelle cogitante procède en tant que piété axée sur l’étude herméneutique et pieuse des livres saints ou de sujets sacrés.

 

Méditation transcendantale

 

La méditation spirituelle transcendantale a pour caractère fondamental d’être non cogitante. Elle se présente même comme évacuation de toute activité intellectuelle, de toute pensée pour précisément s’adonner à la discipline du sentir sacré. Il y s’agit de sentir non Dieu comme une personne mais d’éprouver le divin comme principe cosmique. La méditation transcendantale est une pratique orientaliste qui relève du panthéisme où Dieu n’est pas une Personne mais dimension cosmique principielle. Le silence de toute pensée et de toute intellectualité du méditant transcendantal est censé lui apporter l’éprouvement intérieur du divin à travers l’illumination acquise.

 

Pour clore cette envolée sur le thème de la méditation, disons que sous quelque espèce qu’elle se manifeste, la méditation intellectuelle est une puissante mise à contribution de la conscience humaine, un essor de l’esprit dans le champ abstrait du percevoir en vue du connaître. Quant à la méditation spirituelle, elle est soit le domaine de la piété réflexive, soit l’espace du mysticisme panthéiste selon une certaine weltanschauung orientaliste de la place cosmique dudit méditant pratiquant.

 

CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

Copyright © CAMILLE LOTY MALEBRANCHE - Blog INTELLECTION -  2016

Politique de Reproduction

Les textes du Blog INTELLECTION peuvent être reproduits, en tout ou en partie, gratuitement, à condition d'indiquer clairement la source http://intellection.over-blog.com/, avec lien actif vers notre site. Dans le cas de la reproduction sur un support autre qu'Internet, la mention de l'adresse du Blog INTELLECTION (http://intellection.over-blog.com/) est exigée

Tag(s) : #Monde du Concept

Partager cet article

Repost 0