Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche

 

La contingence est un concept à tort utilisé dans la cosmologie ou l’ontologie nihiliste évoquant la généalogie et l’eschatologie de l’univers car nul déterministe, nul croyant n’oserait s’abuser à percevoir ou se représenter l’être, le grand fait de cette présence multiple à diversités incommensurables qui nous entoure comme simple hasard ou accident qui aurait pu ne pas être. L’événementialité cosmique, ontologique n’est pas absence de nécessité ni insignifiance logique figurant de fait parmi la présence, mais ce dont la nécessité nous échappe, ce dont la cause et l’«utilité» (la finalité) existentielles semblent inexistantes et qui paraît nous expédier à l’hypothèse du hasard ou à tout le moins, la non nécessité. 

 

Il faut constater qu’il existe une contingence transcendante et une contingence humaine immédiate. J’appelle contingence transcendante cette opacité qui fait notre ignorance devant la cause substantialiste des êtres particuliers de la nature et de l’univers en général. Là, le concept de contingence réfère à l’incapacité humaine en cette existence ici-bas à élucider les causes déterminantes de la nature de ce qui est, les êtres, la vie, l’inertie dans leur modalité étantitaire de présences… Pourquoi l’étoile est étoile et l’arbre, arbre? Pourquoi ce qui est, est, et de la substance qu’il est? Pourquoi pas le néant ou d’autres créatures, d’autres substances?

 

La contingence transcendante n’en est pas une, elle est tout simplement la part immense du non savoir qui nous affecte en cette existence.

 

À l’échelle de l’existence humaine immédiate, il est des contingences réelles nées des situations et de leur assumation. Nous sommes, de par nos limites dans l’espace et le temps, agents ou patients de contingences. Le hic et le nunc sont des assignations au réel, à l’immédiat où le devenir ne dépend jamais entièrement de nous, créatures qui ne nous sommes pas créées et qui ignorons le futur, dépendants que nous sommes en partie des situations surgies des interactions avec la nature, le social, les institutions, l’imprévisibilité du temps fugace coulant et à venir. Dans ce contexte de contingence, où le hasard, ce mot inexact souvent employé, semble exproprier une part du devenir, l’action du savoir-faire tend à réduire voire à minimiser les probabilités d'obstacles, les risques et à maximiser les forces de réalisation. Là encore la dimension spirituelle alliée aux prospectives agissantes du croyant, me paraît une sorte de renforcement de la praxis en projection, car la foi est en soi le plus sûr agent de rection des impondérables, le sceptre suprême du pouvoir humain.

 

CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

Copyright © CAMILLE LOTY MALEBRANCHE - Blog INTELLECTION -  2016

Politique de Reproduction

Les textes du Blog INTELLECTION peuvent être reproduits, en tout ou en partie, gratuitement, à condition d'indiquer clairement la source http://intellection.over-blog.com/, avec lien actif vers notre site. Dans le cas de la reproduction sur un support autre qu'Internet, la mention de l'adresse du Blog INTELLECTION (http://intellection.over-blog.com/) est exigée.

Tag(s) : #Monde du Concept

Partager cet article

Repost 0