Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche

 

Intuition et évidence, piliers heuristiques de l’être humain se découvrant lui-même tout en découvrant le monde par l’empirie et la mensuration. L’intuition et l’évidence, respectivement schème subjectif et champ objectif du connaître; immanence de l’essence et extériorité phénoménale; espace de la chose, car l’idée de la chose renvoie à cette gestalt où précisément l’étant de toute présence donnée est posée en objet pour étude et exploration de son étantité. Le monde du connaître positif, le connaître du monde objectal, tient en ses deux dimensions actives du rapport de l’entendement aux étants de l’univers.

 

Il est une troisième dimension qui nous échappe, c’est la sensibilité de l’intangible, domaine de la certitude, cette certitude qui incarne l’intuition de l’incernable, intuition hyperconsciente avec son accès au non sensible, à la perception suprasensible. La sensibilité de l’intangible est cet éprouvement du soi en son immatérialité spirituelle, la saisie intérieure et pleine de clarté indémontrable et indiscursive que l’excès de raison discursive - cet ennemi majeur de la juste raison - ne cesse de brimer et de nier. Raison discursive, arrogance mortelle de l’esprit, orgueil suicidaire de l’entendement scalpant l’hyperconscience. Comportement vicieux et mental vicié par les déraisons d’une rationalité dénaturée, où la raison sans conscience de ses limites et des sphères humaines et cosmiques imprenables au savoir, se mêle de prendre son non savoir pour le non être de ce qu’elle ignore!  

 

La sensibilité de l’intangible est en nous, et nul n’échappe à ce sentir, cette espèce de notion même passagère de quelque essence, cette intraperception d’un sens transcendant, d’un littéral éprouvement métaphysique. Espace de conscience, la métaphysique, avant d’être une discipline d’étude, un domaine de philosophie - domaine le plus essentiel de la philosophie en tant que ses questions ontologiques tant comme généalogie que comme eschatologie en deçà et au-delà de la matérialité organique, ces connaissances auxquelles elles prétendent, sont impensables dans d’autres disciplines cognitives - est strictement vouée à l’insolite indéfinissable de ce qui est humain chez l’homme.

 

Pour revenir à notre triplet de départ, force est de constater que le questionnement philosophique en général, lorsqu’il est bien mené, consiste pour le philosophe, en une auto-maïeutique, où nous savons par nous-mêmes des choses que nous ignorions savoir… L’elenchos devient intimiste et se joue ici comme logique  intérieure non de monologue mais de dialogue avec l’intériorité dans le dédoublement du sachant ne serait-ce que par le constat du non savoir et du non sachant conscient exigeant de comprendre au moins les modalités et dimensions de son « ignorance », mot auquel je préfère ici le vocable de (non savoir) car l’ignorance s’ignore elle-même alors que le non savoir se sait en tant que condition.

 

L’elenchos intimiste est la dialectique conscientielle et intérieure des idées que l’on confronte pour la vérité proprement ontologique de notre humanité. C’est donc en ce sens que l’intuition rend évidente par la sensibilité, la vérité de notre essence, l’appréhension de notre nature qu’aucune discursivité ne peut prétendre circonscrire dans sa logique.

 

L’homme est le seul être physique en qui tout élan prend allure littérale de métaphysique incarnée, signe d’un esprit en incarnation, en tant qu’il exige un sens et une finalité où il manifeste le destin espéciel en sa singularité personnelle. La destinée humaine passe donc toute hénologie réductrice car s’y distinguent de manière intelligiblement marquée, d’une part, la condition charnelle finie et temporelle, d’autre part, la vocation atemporelle de l’esprit conscient des appels supérieurs de ses tréfonds qui lui murmurent infinitude et éternité. Là, l’unité des hypostases ne saurait voiler notre dualité ontologique, notre double appétence émanée des deux niveaux de conscience que nous exprimons, à savoir le sensible et le transcendant intangible…

 

CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

Copyright © CAMILLE LOTY MALEBRANCHE - Blog INTELLECTION - 2016

Politique de Reproduction
Les textes du Blog INTELLECTION peuvent être reproduits, en tout ou en partie, gratuitement, à condition d'indiquer clairement la sourcehttp://intellection.over-blog.com/, avec lien actif vers notre site. Dans le cas de la reproduction sur un support autre qu'Internet, la mention de l'adresse du Blog INTELLECTION (http://intellection.over-blog.com/) est exigée.
Tag(s) : #Monde du Concept

Partager cet article

Repost 0