Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche

 

Le défaut le plus terrifiant de l’homme et qui prend allure de faculté, c’est sa capacité à trouver justification argumentative voire magnifiante à toutes ses entreprises, fussent-elles les plus criminelles, les plus aberrantes et avilissantes. Ainsi, terriblement pourvu de l’art justificateur de ses forfaits, les plus abjectes aventures des humains contre leurs semblables trouvent des dévoués à les ériger en cause à quoi se vouer. Certains, parmi les plus diaboliquement audacieux, poussent le toupet à théoriser et doctrinaliser les pulsions aux horreurs pour en faire des leçons.

 

La propension de l’homme à dévier et corrompre sa propre faculté de la raison pour tout logiciser et anoblir par une morale ajustable dès qu’il croit y trouver un bénéfice, fait de l’histoire de cette espèce dite humaine, une assassine du sens massacré dans les finalités macabres des intérêts et des pulsions.

 

Depuis les premières sociétés de classes lorsque prêtres et chefs s’érigeaient en seigneurs surhumains dotés de mission suprahumaine voire divine à mener au nom des dieux, jusqu’aux empires de toutes sortes qui hiératisent et surhumanisent ceux qui ont les manettes institutionnelles et qui s’octroient les privilèges au-dessus du droit que définissent les lois gérant les communs des mortels des collectivités humaines, la prérogative de mentir en sacralisant le mensonge, est un apanage sacré des hiérarques constituant la chefferie sociale, qui jettent leur pire glaviot et encre de manipulateurs en magnifiant les plus merdiques procédés de leur pouvoir, justifiant ad nauseam l’injustifiable. Injustifiable que la lâcheté intellectuelle et la fascination des majorités pour les effets symboliques de l’autorité, accueillent et révèrent. Sinon, comment comprendre l’acceptation des bûchers de l’Église par la plupart des catholiques de leur temps? Comment expliquer le soutien du colonialisme et de l’esclavagisme par des intellectuels et des vulgaires à l’unisson sauf quelques exceptions notoires? Comment évoquer la grande Allemagne des Kant et Hegel et la propulsion du nazisme au vingtième siècle avec l’attitude indigne d’un Heidegger et la frénésie collective de la société allemande? Comment interpréter l’accueil des excès de la haute finance contre les peuples acquiesçant l’endettement par des voyous qui leur prennent tout en plein vingt-et-unième siècle?

 

Le sens se fissure et se désertifie sous la sécheresse des démarches inhumaines d’une espèce dont l’entendement est si souvent en disharmonie avec sa nature humaine revendiquée, ses prétentions affirmées à la noblesse de son être par la culture du beau et du bon. La noblesse ontologique de l’homme est perdue, galvaudée et enfouie sous les tonnes de nos redditions aux pulsions, nos abandons à l’absurde, aux déshumanisantes illusions de règne dont le cérémoniel symbolique et fastueux nous méduse des mensonges d’une grandeur infâme, dont la gloire malsaine se tient sur la ruine même de notre propre nature irréductible aux vilenies du paraître symbolique et des apparats matériels.

 

L’humanité, hélas, s’est égarée sous la montagne des mentalités déviées aux fosses des vanités monnayables et des grandeurs fausses! 

 

CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

Copyright © CAMILLE LOTY MALEBRANCHE - Blog INTELLECTION -  2016

Politique de Reproduction

Les textes du Blog INTELLECTION peuvent être reproduits, en tout ou en partie, gratuitement, à condition d'indiquer clairement la source http://intellection.over-blog.com/, avec lien actif vers notre site. Dans le cas de la reproduction sur un support autre qu'Internet, la mention de l'adresse du Blog INTELLECTION (http://intellection.over-blog.com/)  est exigée

Tag(s) : #Monde du Concept

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :