Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche

 

J’appelle « le Bien » ce mode de penser et d’agir qui permet l’accomplissement global spirituel et temporel de l’homme en intégrant autrui comme nécessité de partage qui doit en profiter pour son propre accomplissement global.

 

Pour faire du bien à l’humain dans une société où à peu près tous sont vils, arrogants en leur saleté et endurcis en leur méchanceté, il faut vraiment vouloir le faire parce que convaincu qu’il est le sens de l’être humain. Si le Christ nous ordonne de faire le bien indistinctement aux hommes, c’est parce qu’il sait à quel point un grand nombre d’individus et de peuples ne sont que des anthropomorphes organiques agissant au premier degré de leur plus bas instinct, à quel point la majorité ordinaire sauf exceptions, peut, des fois, inspirer la haine et l’aversion, et porter à répondre avec rage et colère. Nous devons au plus fort de notre mépris de la crapule en série qu’est une forte part de nos sociétés infrabestiales dites pourtant humaines, choisir de faire du bien à l’espèce pour ce qu’elle est par essence, d’être dignes de notre nature humaine de transcendance des forces grivoises de la réaction animale réflexe, de la primitivité d’esprit sans maîtrise de soi, sans recul devant les situations.

 

Les choses sont claires, le bien est un fruit de mon humanité, l’expression de l’essence humaine assumée, qui, sans lui, se brimerait elle-même. La patibulaire face haïssable de la foule et les ignominieuses salissures de l’ordre social anthropocide peuvent patauger dans la mare puante de leurs horreurs de toutes sortes, l’homme spirituel doit, sciemment, non en candide ignare et manipulé, peser chaque cogitation-action qu’il se permet dans chacun de ses actes idéels ou comportementaux posés pour rester et grandir dans la vérité de la nature profonde de l’humain qu’il est.

 

Le bien n’est pas juste un article de la morale ou un élément utilitaire du fonctionnement interindividuel et social, mais une des forces fondamentales de la téléologie spirituelle et temporelle de l’homme.

 

Le bien est gamète de fécondation des potentialités ontologiques globales de l’homme, démarche spirituelle vers l’entéléchie humaine à travers la carrière terrestre de l’esprit. Le bien est donc graine métaphysique de la croissance humaine par delà l’immédiateté morale des prescriptions religieuses ou sociales...

 

Efforçons-nous dêtre porteurs du bien car le bien cultivé en nous par nos soins, notre attention forte, fait taire à travers son imprégnation de notre être et ses manifestations extérieures, nos propres horreurs latentes, nos gouffres de déchéance quil exorcise!

 

CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

Copyright © CAMILLE LOTY MALEBRANCHE - Blog INTELLECTION -  2016

Politique de Reproduction

Les textes du Blog INTELLECTION peuvent être reproduits, en tout ou en partie, gratuitement, à condition d'indiquer clairement la source http://intellection.over-blog.com/, avec lien actif vers notre site. Dans le cas de la reproduction sur un support autre qu'Internet, la mention de l'adresse du Blog INTELLECTION (http://intellection.over-blog.com/) est exigée    

Tag(s) : #Monde du Concept

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :