Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche

 

Il est deux champs à la Vérité qui renvoient aux deux empans de la pensée que sont le verbe et le comportement constituant le mode de vie.

 

La Vérité dans le verbe a pour contraire le mensonge ou l’erreur. Remarquons ici que le mensonge est volontaire alors que lerreur découle de la contingence involontaire dans la connaissance de ce que dit un locuteur. Cela est courant en science où tel niveau actuel de connaissances se trompe sur un objet du savoir qui, une fois évolué par de nouvelles recherches, en montre l’erreur.

 

La Vérité dans le mode d’être a pour antipode, l’illusion. L’état mental et comportemental est soit vrai soit illusoire selon son authenticité métaphysique ou idéologique compte tenu du domaine existentiel ou simplement situationnel de l’action.

 

La vérité du verbe est descriptive ou logique, le mensonge y étant le fourvoiement dans la description ou une faille dans la logique. La Vérité du mode mental et comportemental est l’authenticité de l’expression humaine à travers la pensée et l’action dans le rapport à l’être, à soi et aux situations dans le monde et le social. Là, l’ennemi de la Vérité est la vie dans l’inauthenticité, la contre-nature. Un « menteur » métaphysique est un dénaturé qui vit loin des principes de la nature humaine. C’est un illusionné qui vit faux.

 

Le menteur tout court, ordinaire, peaufine le dire pour tromper et manipuler. L’illusionné, lui, vit faux, victime de son ignorance souvent coupable. Car vivre loin de la Vérité du soi, relève d’une inaptitude à s’éveiller aux appels intérieurs, trop portées que sont les cohues de cette terre, vers le sensoriel et l’extériorité qui favorisent l’assouvissement facile des bas instincts et qui nourrissent leur sentiment d’indifférentisme axiologique tueur de toute exigence morale, de toute responsabilité quotidienne et patiente de la construction métaphysique de soi par les matériaux immatériels de la foi, de la spiritualité.

 

Je vois le monde comme une foule hagarde, barbare, folle où quelques mages et sages crient en vain aux hommes que leur humanité avec toutes ses valeurs et facultés leur est donnée pour un accomplissement à conquérir. Nous accomplir, c’est répondre à notre nature intérieure et véritable. C’est Vivre Vrai, savoir tout abandonner pour tout refaire autrement quand il est obvie que nous nous fourvoyons dans l’imbécile matérialisme sans borne qui détruit l’humain le faisant chose inférieure aux choses, et dévore la terre au plan écologique. Vivre faux, la chose est plus qu’évidente dans les horreurs de l’économie et de l’organisation sociale et politique où le uns torturent les autres en s’infligeant réciproquement toutes sortes de souffrances engendrées par méchanceté et égoïsme prédateur. Je regarde un monde où les hommes miséreux, pauvres de soi, se choisissent dans leur errance ténébreuse, toutes sortes d’ersatz et de mimétismes de richesse par quoi ils tentent d’oublier leur misère ontologique, leur misérabilisme existentiel qui voit le « bonheur » de quelques-uns instrumentaliser tous par la finance et le mode économique, tandis que les soi disant heureux, sont eux-mêmes déshumanisés et esclaves inconscients dans leur ordre dorgueil aveugle et criminel où ils sont coupables responsables de tous les terrorismes et de toutes les peurs politiques internationales qui assaillent la planète.

 

La Vérité de la nature humaine est la seule richesse à féconder afin que les ressources matérielles deviennent des objets de service pour l’amélioration effective de la vie courante loin des monstruosités de l’égoïsme individuel et du terrorisme de l’égoïsme collectif dont les noms sont: nationalisme agressif, impérialisme, expansionnisme et bellicisme d’État…

 

Commencer par Vivre Vrai en ancrant sa nature et ses principes, voilà la voie royale de toute humanisation, de toute paix intérieure individuelle et de toute pacification mondiale.

 

Le pire drame du monde contemporain est axiologique, tant que les hommes continueront de s’accrocher aux même débilités et ignominies malveillantes qui les mènent aujourd’hui et qu’ils brandissent par l’idéologie en les imposant par la finance et les armes, c’est l’humain qui finira par se dissoudre dans les miasmes de ses toxicités mentales et comportementales. 

 

CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

Copyright © CAMILLE LOTY MALEBRANCHE - Blog INTELLECTION -  2016

Politique de Reproduction

Les textes du Blog INTELLECTION peuvent être reproduits, en tout ou en partie, gratuitement, à condition d'indiquer clairement la source http://intellection.over-blog.com/, avec lien actif vers notre site. Dans le cas de la reproduction sur un support autre qu'Internet, la mention de l'adresse du Blog INTELLECTION (http://intellection.over-blog.com/) est exigée

Tag(s) : #Monde du Concept

Partager cet article

Repost 0