Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche

 

Il est deux blocs d’acceptions de la notion de valeur : l’économie et l’axiologie. Alors que la valeur économique réfère à la matérialité, la quantité, la rareté, le coût de production des biens et services à travers la spéculation et le marchandage, l’axiologie aborde la valeur qualitative, prescriptive, immatérielle qui sanctionne le comportement de l’humain agissant. En axiologie, la valeur est ce qui sert de repère au jugement, ce qui appelle et détermine les tendances de l’action, ce qui constitue le critère de signification de l’action à commencer par cette action fondatrice de toute autre qu’est l’acte de penser et son corollaire, le verbe. L’économie établit le schème pécuniaire pour fixer la valeur matérielle d’échange des choses, l’axiologie envisage la sphère supérieure, ontohumaine de la valeur. Nous consacrerons ce billet exclusivement à la valeur axiologique.

 

L’axiologie comme théorie des valeurs, couvre tous les domaines du sens, tous les champs de l’activité humaine où l’homme signifie son être et le monde par l’action.

 

En tant que théorie, l’axiologie étudie les domaines où les valeurs sont évoquées et établies, en scrute le statut et les degrés d’importance pour en établir des échelles. A ce stade, toute l’économie comme champ d’activité peut-être considérée comme un simple échelon des valeurs aux yeux de l’axiologue qui la compare, par exemple, à une échelle où siéent la métaphysique et à la sexualité. Pour tel axiologue intéressé à l’eschatologie, la métaphysique, par son rapport à l’être, pourrait constituer la valeur dominante de l’humain, où elle prime l’économie et la sexualité. La weltanschauung de laxiologue voire de lindividu joue un rôle fort dans sa considération et son établissement d’une échelle des valeurs. Et, si nous continuons avec notre échelle, pour un marxiste voire un quelconque matérialiste, au contraire, l’économie serait au sommet, à l’échelon supérieur de l’axiologie, alors que le psychanalyste freudien placerait la sexualité comme valeur dominante à l’échelon suprême de ladite échelle.

 

La valeur a une portée existentielle car elle constitue un paramètre fondamental dans la mise en route de notre être par des repères qui conditionnent notre orientation de nos vies, nous permettent de nous situer en donnant sens  à notre prestation dans tout domaine de notre déploiement existentiel: la logique, la morale, la politique, la métaphysique, la spiritualité, le savoir...

 

La valeur est le plus humain, le plus transcendant des instruments, pourtant tellement utilitaire, de nos considérations des êtres et des choses. Omniprésente quoique immatérielle, immanente à tous les champs de notre comportement, la valeur est le plus pesant des bagages, quoique impondérable, qui accompagnent l’homme sur la voie de son existence; car précisément, elle est porteuse de cette chose éminemment humaine à la fois utilitaire et transcendante, le jugement.

 

Les valeurs logiques et morales, objets exclusifs de laxiologie, sont le fonds cogitant et idéel de l’action, nutriments des affects et représentations alimentant les raisons et passions qui orientent le jugement, conditionnent linspiration et déterminent la motivation de l’agir humain.

 

CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

Tag(s) : #Monde du Concept

Partager cet article

Repost 0