Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche




 

La transcendance, au stade individuel - par delà la modalité de foi propre au schème religeux renvoyant à la perception d'un Dieu-Personne au-dessus de l'univers, où l'idée spirituelle de la transcendance divine s'oppose à la vision du divin impersonnel, principiel de l'immanentisme panthéiste - est la conception du sommet tel que l’envisage un homme. Ainsi, toute crise de valeur est crise de transcendance en tant que représentation métaphysique de soi et de ce qui fait grand et accompli. D’où, toute ennaturation ou dénaturation de la mission de l’homme tient pour ainsi dire de sa perception du sommet. Dis-moi qu’est-ce qui constitue pour toi la hauteur, et je te dirai qui tu es. Car la hauteur a toute l’attention de l’homme et mobilise ses efforts, orchestrant sa marche conscientielle vers ce qu'il considère sa conquête existentielle. Dès lors où la conscience humaine parvenue à l’âge du choix et de la représentation souveraine par l’âge mental mûr au delà de l’enfance, l’être humain ne fait que poursuivre son sommet. Et c’est la perception et la définition des sommets individuels, qui détermineront la pensée et l’action d’un homme, son assumation ontologique et sociale, sa posture dans la vie sacrée ou profane.


L’homme, somme vivante de pensée et d’action, conscience pensante et agissante vit pour la hauteur et c’est là, que le propos du Christ « prenez garde que la lumière qui est en vous, ne soit ténèbres !» manifeste tout son sens. Car ce monde est précisément le lieu de la confusion et de la dégénérescence de la perception de ce qui fait grand ou minable, et la société de tous les mensonges, ne manque pas de bricoler des ersatz de grandeur pour la foule hagarde afin d
en faire une masse de déviés et d’involués de toutes sortes, qui, si souvent, à l’envers de toute humanité, guettent contre leur nature spirituelle, dans la mare des apparats et injustices en vogue dans le charnel et le social, l’illusoire sommet de leur existence. Le sommet est ancrage dans le spirituel ou déchéance, il n’y a pas de troisième voie.


Dieu qui nous as fait à ton image, esprit incarné en route vers l’accomplissement, donne-nous d’ancrer comme un arbre spirituel, notre nature, seul sol d’enracinement vers les possibles cimes de la déité que tu as placée en nous. Accorde-nous de ne voir de grandeur et de sommet que dans l’assumation de notre vocation métaphysique c’est-à-dire ce qui fait grandir l’hypostase spirituelle que nous sommes en toute situation de notre présence dans la chair ici-bas.



CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

Copyright © CAMILLE LOTY MALEBRANCHE - Blog INTELLECTION -  2016

Politique de Reproduction

Les textes du Blog INTELLECTION peuvent être reproduits, en tout ou en partie, gratuitement, à condition d'indiquer clairement la source http://intellection.over-blog.com/, avec lien actif vers notre site. Dans le cas de la reproduction sur un support autre qu'Internet, la mention de l'adresse du Blog INTELLECTION (http://intellection.over-blog.com/) est exigée.

Tag(s) : #Monde du Concept

Partager cet article

Repost 0