Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche

 

 

En évoquant l’illusion, il est incontestable que l’une des fonctions de la conscience humaine par laquelle l’homme se manifeste voire se définit, est sa faculté d’interpréter et de s’interpréter. L’homme est donc une conscience qui interprète et s’interprète au gré de jugements. L’homme est un herméneute juge.

 

Au niveau ordinaire l’illusion est la conséquence d’une déficience du regard altérant d’abord le mode d’observation (mauvais positionnement, manque d’instruments) et la perception qui s’ensuit de l’objet observé. Au stade ontologique, l’illusion constitue la grave altération de la conscience de soi et du monde par manque où le jugement se retrouve détourné de la vérité métaphysique de l’homme. Ici, le juge débouté de son essence par l’ignorance ne peut que projeter son erreur sur l’univers entier. Si l’illusion, toute illusion, opère mentalement l’inversion logique qui confond essence et apparence, profondeur et phénomène, substratum et apparat, l’illusion ontologique réduit l’humain au rang d’étant absurde et matériel sans hypostase intangible, sans au-delà. Car si par définition, tout ce qui passe est absurde, ne vivre que pour la condition temporelle est donc illusoire. L’illusion métaphysique est l’insensé don de soi à l’absurde plutôt qu’à l’Éternel par altération de conscience et corruption du jugement...

 

L’univers comme le monde sont vrais en soi et ne sont nullement illusoires, ce sont les rapports d’attachement et de sujétion mentale des hommes à l’univers et au monde qui génèrent des illusions sur l’humain et sa place par rapport à l’être et le cosmos, sous-tendant des comportements spirituellement suicidaires et parfois socialement nocifs sous prétexte d’une non signification de la présence humaine.

 

 

L’illusion ordinaire est le rapport faux au monde et au social qui confère essence et supériorité à ce qui est simple moyen et chose du mode d’agir et de vivre dans le monde.

 

 

L’illusion ontologique, rapport de fausseté à soi, est l’aliénation métaphysique de l’être au monde par l’intelligence déviée qui mésinterprète la valeur des choses des situations et la valeur transcendante intemporelle et déitaire de l’esprit.

 

CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

Tag(s) : #Monde du Concept

Partager cet article

Repost 0