Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche
 
 
La voie de l’accomplissement spirituel de l’homme passe par l’harmonisation de son être avec sa nature et avec l’Esprit originel qu’est Dieu. L’homme doit s’harmoniser avec la vérité de sa nature. Mais attention, si s’harmoniser implique une projection bienveillante de soi dans le  monde en direction de l’humanité en général, elle n’est point laxisme ni reddition aux maux de la société qui dénature l’homme ni à l’homme dénaturé, aliéné qui se fait agent de l’infamie idéelle, idéologique et structurelle qui déshumanise. 
 
 
De l’hébraïsme à l’hellénisme, la sagesse met en garde contre les majorités corrompues qui incarnent et manifestent dans l’action la vilenie mondaine. 
 
L’ecclésiaste, Diogène sont sans appel, la majorité est une masse infecte et méchante, perdue et inhumaine.  Le premier nous dit n’avoir trouvé qu’un homme sur mille et le second avait besoin d’une lanterne en plein jour pour trouver un humain encore resté homme comme une aiguille dans la meule de foin que constituent les multitudes. Il est intéressant, ici, de voir que la différence totale de culture et de contexte social n’empêche guère la répugnance des sages pour les multitudes. Comme si le désenchantement, la répugnance même finit fatalement par émaner des errements collectifs du grand nombre, ponctuant les sociétés en commençant par leurs élites d’infamie comportementale et d’inhumanité! Cela, le Christ lui-même nous le dit quand il soutient que le chemin spacieux de la perdition est emprunté par les cohues alors que l’infime élite seule trouve la voie et la porte étroite du bien et du salut. Est-ce pourquoi l’harmonie avec le soi et le divin, ne se peut que transcendance du monde et dissidence d’avec l’ordre que ce monde entretient, c'est-à-dire rejet sans complaisance de ses monstruosités idéelles, ses abominations idéologiques, ses réflexes de jugement faux et de méchanceté, ses perceptions factices et dénaturantes de tout…
 
Si tu peux te dire un homme en évolution spirituelle, en route vers le soi qui est esprit, si tu crois en l’Esprit du Christ qui est l’incarnation de l’homme accompli et en même temps, tu vis en harmonie avec le monde tel qu’il est, dis-toi que ton cas est de l’irrémédiable incohérence des hypocrites et démagogues qui manipulent les foules. Comme le dit l’apôtre, « l’amitié du monde est l’inimitié de Dieu ». Et nous disons que l’amitié du monde (harmonie avec le cours du social corrompu) et de ses valeurs est reddition de soi à la déchéance, car toute valeur qui rend les hommes méchants et cupides, égoïstes, malsains et criminels comme le capitalisme financiariste, le sexualisme de toutes sortes est fausse et immonde, n’en déplaise aux insensés et hypocrites stipendiés qui prônent mollement l’indifférentisme axiologique et moral pour justifier l’horreur du penser et de l’agir orchestrés par l’institution tant physique que sémiologique du mode social.
 
L’harmonie est ontologique, elle constitue l’assumation de la nature spirituelle de l’humain dans le rapport à soi; assumation spirituelle  envers et contre les miasmes déviants d’un monde qui focalise tout sur l’extériorité et ses illusions et qui fait de l’homme le sous-produit des salissures matérialistes de la société. L’illusion est le rapport faux au monde et au social qui confère essence et supériorité à ce qui est simple moyen et chose du mode d’agir et de vivre dans le monde. L’illusion est la mésinterprétation métaphysique de l’être au monde par l’intelligence déviée qui confond valeur des choses de situations et valeur transcendante intemporelle, ontologique de l’esprit.   
 
CAMILLE LOTY MALEBRANCHE
 
Copyright © Camille Loty Malebranche - blog INTELLECTION -  2015
Tag(s) : #Monde du Concept

Partager cet article

Repost 0