Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Par Camille Loty Malebranche

 

Il n’y a pas d’amorphisme métaphysique, car la neutralité spirituelle n’existe pas. Le refus d’être dans les bouleversements des vicissitudes du monde et le dépassement de l’instabilité des choses, n’est pas la neutralité mais la transcendance du cours des situations perçues comme peu importantes pour l’évolution globale de l’homme. Et pourquoi, l’esprit authentique à soi ne renonce jamais à l’action qui fait avancer sa spiritualité!

La métaphysique, ne reste simplement métaphysique c'est-à-dire discursivité sur l’ailleurs et l’au-delà du sensible, que pour les consciences rachitiques inévoluées. Dès que la conscience est assez mûre pour que l’esprit se découvre, la métaphysique se mute en foi et spiritualité.

La métaphysique, cette ontologie de la vérité de la nature humaine, ne peut se borner à comprendre sans faire vivre l’esprit selon son origine, sa mission et sa fin. Ainsi saisie, nous pouvons affirmer que toute spiritualité est métaphysique alors que la métaphysique peut, quant à elle, être avortée et déviée et ne point atteindre le stade spirituel inscrit en sa vocation. La juste métaphysique aboutit à la bonne spiritualité, celle qui mène au Créateur qui nous a créés par et pour son Amour, ce Père ainsi que l’affirmation christique appelle le seul vrai Dieu qui est esprit dont l’esprit qu’est l’homme est issu.

La spiritualité est l’entéléchie de toute métaphysique orientée vers sa finalité intuitionnelle où Dieu appelle l’esprit à embrasser sa nature. La voie de cette spiritualité doit néanmoins être identifiée par les balises de la révélation divine et de la manifestation christique que le Saint-Esprit communique aux tréfonds de l’homme.

CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

 

Copyright © Camille Loty Malebranche - blog INTELLECTION -  2015

Tag(s) : #Monde du Concept

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :